. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

... Jean-Philippe Rameau

"La vraie musique est le langage du cœur"
Jean-Philippe Rameau, Code de musique pratique, 1760

 

2014, "année Rameau", est l'occasion de re-découvrir l'œuvre de ce grand compositeur et théoricien de la musique.

Né en 1683 dans une famille de musiciens, Jean-Philippe Rameau reprend le poste d’organiste de son père à Notre-Dame de Dijon en 1709. Il est l'auteur de nombreux traités théoriques comme le Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels (1722) et le Nouveau système de musique théorique (1726).

La production musicale de Rameau comprend quatre ensembles distincts : des cantates, des motets à grand chœur, des pièces de clavecin soliste ou en concert et de la musique lyrique à laquelle il consacre les trente dernières années de sa carrière. Il est, avec François Couperin, l’un des deux chefs de file de L’Ecole française de clavecin au 18e siècle. Il publie trois recueils en 1706, 1724 et 1728 puis une pièce isolée en 1747, la Dauphine. Entre 1740 et 1744 il publie les pièces de clavecin en concert.

L’opéra-ballet qui reste attaché au nom de Rameau est sans conteste les Indes Galantes créé en 1735 à l’Académie royale de musique. Rameau est un grand organisateur musical des spectacles ballets où le faste et la féérie des ensembles alternent avec des situations pittoresques, des rythmes incisifs et variés.

Sa première tragédie lyrique jouée à l’Académie royale de musique est le célèbre Hippolyte et Aricie (1733) qui concentre tous les éléments nouveaux apportés par Rameau : ouverture, récitatif, air développé, masses chorales, ensembles dramatiques, descriptifs ou décoratifs, interludes symphoniques ou de musique dansée. On peut citer également d'autres tragédies lyriques de Rameau : Castor et Pollux (1737) - dont 254 représentations seront données entre 1737 et 1785 -, Dardanus (1744) ou Zoroastre (1749).

Vous pourrez retrouver dans Gallica ses traités théoriques, une centaine de partitions dont plusieurs manuscrits autographes, ainsi qu'une vingtaine d'enregistrements sonores de ses œuvres...

 

Pour en savoir plus sur l'année Rameau, rendez-vous sur le site officiel du Centre de musique baroque de Versailles.

Portrait de Jean-Philippe Rameau, d'après Chardin<br>============================

Portrait de Jean-Philippe Rameau, d'après Chardin
============================

Les Indes Galantes, maquette de costume, 1770<br>============================

Les Indes Galantes, maquette de costume, 1770
============================

Cinq pièces de clavecin en concert<br>============================

Cinq pièces de clavecin en concert
============================

Acante et Céphise, 1751<br>============================

Acante et Céphise, 1751
============================